FR
DE IT
|drucken|

Pétition:
"Redevances radio/télévision: 200 francs c'est assez!"


L'objectif de cette pétition est de baisser les redevances radio et télévision et de décharger les consommateurs.

Nous autres Suisses, nous payons les redevances radio et télévision les plus élevées d'Europe: chaque année il faut verser 462 francs par ménage.

Le terrorisme des redevances radio/TV ne cesse pas: depuis septembre 2008 la Billag mandatée par le Conseil fédéral s'attaque aux propriétaires de téléphones portables et de PC. Les entreprises se font également plumer. Depuis 2010, les arts et métiers ainsi que les PME doivent passer à la caisse. Et pourtant on ne regarde pas la télévision dans ces entreprises; on y travaille.

L'automne dernier le Parlement a adopté un changement de système. Il veut introduire un nouvel impôt médiatique sous le titre d'une "redevance générale de ménage": Ainsi tous les particuliers et chaque entreprise devront payer – indépendamment de la présence d'un récepteur ou d'une personne consommant les programmes de la SSR. Un scandale sans pareil!



Le comité "200 francs c'est assez!" exige:

  • les redevances radio et télévision doivent être abaissées à 200 francs par an. Ainsi les consommateurs seront déchargés.
  • Toutes les économies faites par la Billag (10 millions de francs actuellement) et recettes de cotisations non versées (actuellement 67 millions) doivent être restituées aux personnes astreintes à la redevance.
  • le Parlement doit adopter une règlementation libérant de la redevance les personnes ou les ménages ainsi que les entreprises faisant la preuve qu'ils ne consomment ni radio, ni télévision. Cela mettra fin au délire actuel en termes de redevances.


Pour le comité interpartis "200 francs c'est assez!"

Natalie Rickli Francisca Brechbühler
conseillère nationale Initiatrice „Bye Bye Billag“




Compte postale:
85-105705-8

La pétition est soutenue par:









Un grand merci pour votre signature!

La pétition a été déposée le 17 mai avec 143'297 signatures.

Signatures en ligne: 135'276
Signatures par courrier: 8021


Le Conseil national a malheureusement rejeté la pétition le 13 septembre 2011: rejeté la pétition